Get Adobe Flash player

Pollens et allergie

Environ 30% des adultes sont touchés par des réactions allergiques dues aux pollens. La météo joue un rôle déterminant : elle intervient dans le déclenchement de la pollinisation, la quantité de pollen produit et le transport des grains dans l’air que nous respirons.

Le rhume des foins ou pollinose

Le grain de pollen est l’élément reproducteur microscopique produit par les organes mâles des plantes. Lorsqu’il pénètre dans l’organisme par les voies respiratoires, il peut provoquer une réaction du système immunitaire. L’allergie aux pollens des arbres, plantes, herbacées et graminées, est appelée pollinose ou rhume des foins. En période de pollinisation, les grains de pollen sont émis en très grande quantité car la probabilité d’atteindre la fleur femelle est très faible. Un pied d’ambroisie, par exemple, peut produire 2,5 milliards de grains en une seule saison.

Les pollens provoquent des affections d’apparence bénigne, parfois sévères, toujours gênantes voire invalidantes :
– rhinites, crises d’éternuements, écoulement souvent abondant et obstruction nasale
– conjonctivites avec larmoiement, démangeaisons,
– toux, oppression thoracique ou respiration sifflante, asthme, avec diminution du souffle
– fatigue, maux de tête, manque de concentration ou d’attention lié à un sommeil perturbé par la rhinite
– manifestations cutanées avec aggravation de certains eczémas, plus rarement œdèmes et urticaires.

Please log in to rate this.
0 people found this helpful.


Category: Météo et santé

← Pollens et allergie