Get Adobe Flash player

Communiqué de presse: Chaleur inhabituelle au mois de janvier 2016

Le réchauffement anormal des eaux de surface des océans depuis le printemps passé (Avril 2015) a eu un impact très particulier sur le climat et le temps observés dans le monde ces derniers mois. Dans la zone sahélienne notamment au Sénégal, des températures record ont été relevées en cette période d’hiver boréal. Le mois de janvier 2016 sera inscrit dans les annales des trois années les plus chaudes depuis 1980 pour la plupart des régions du pays. La moyenne des températures maximales (en milieu de journée) de janvier 2016 dépasse de 1 à 3°C la normale climatologique (moyenne statistique) de ces 35 dernières années sur la majeure partie des régions (Podor 34.9°C, Saint- Louis 35.6°C, Dakar 28.9°C, Thiès 34.8°C, Diourbel 37.6°C, Kaolack 36.4°C, Cap-skirring 32.6°C, Ziguinchor 36.9°C, …). Dakar, au mois de janvier 2016, est à 2°C de cette moyenne statistique, depuis 1961 seul   janvier 1974   dépasse cet écart de 2°c; 3°C d’écart par rapport à la moyenne en janvier 1974. Quant aux températures minimales (en fin de nuit), elles s’avèrent aussi exceptionnelles que celles des maxi. La moyenne des températures minimales de janvier 2016 dépasse largement la normale saisonnière sur la majeure partie du pays, celle de Dakar est à plus de 3°C de la normale.

En perspectives, sur le reste de la semaine la sensation de chaleur sera généralement moins marquée sur le territoire sénégalais. Des vents frais souffleront sur le pays notamment la nuit et le petit matin.  

Les conditions extrêmes de températures notées au mois de janvier 2016 confirment les informations publiées dans notre bulletin de prévisions saisonnières qui maintient toujours une hausse des températures au-delà des normales climatologiques pour la période Février – Mars – Avril.

En conclusion la fraicheur aura du mal à s’installer de manière définitive au Sénégal.