Get Adobe Flash player

Mot du Directeur Général

anacimdg

Le monde aéronautique fait face, aujourd’hui, à la résolution, entre autres, de deux préoccupations majeures, voire deux défis clés : celui de la sécurité et de la sûreté, d’une part, et celui de la politique de développement du secteur, d’autre part.
Paradoxe, auraient dit certains au regard des deux défis à relever, à l’apparence antinomique, mais pourtant bien imbriqués et complémentaires à la fois dans leur formulation et dans leur mise en oeuvre.

Notre mission ne sera réalisée et nos objectifs atteints que si nous gardons le cap tout en maintenant le difficile équilibre entre ces deux défis majeurs.

Pour ce faire, l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie entend, d’abord, s’ouvrir à la coopération internationale pour assurer une application effective des Normes et Pratiques Recommandées en vue de s’inscrire dans la démarche stratégique de l’OACI visant à mettre sur pied une supervision mondiale de la sécurité. Ce défi justifie, amplement, notre volonté et la démarche initiée, par notre pays, pour hisser notre système aviation au rang des pays conformes aux standards définis par les instances internationales.

Ces mesures, bien mises en œuvre, donneront ou redonneront confiance à tous ceux et à toutes celles qui, pour diverses raisons, utilisent l’avion comme moyen privilégié de communication et d’échange.

L’Autorité de l’Aviation Civile que j’ai la charge de conduire doit veiller, en dépit de la globalisation de l’économie mondiale et de la libéralisation du transport aérien (open sky, ciel unique, Décision de Yamoussoukro), à améliorer sensiblement le niveau du trafic sur la plateforme de Dakar et s’engager rigoureusement à faire de l’Aéroport International Léopold Sédar Senghor un pôle de convergence et d’éclatement du trafic aérien.

C’est tout le sens des relations privilégiées que nous devons entretenir avec l’ensemble des acteurs de la place de Dakar, notamment, l’Administration Déléguée aux activités aéronautiques, la Haute Autorité de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor et la Représentation aux Activités Nationales.

La volonté, de mettre en commun nos forces et nos atouts, permettra de trouver solution à tous les problèmes qui peuvent survenir sur la plateforme de Dakar, et, de façon sereine, asseoir un niveau très élevé de trafic qui ne sera que la résultante d’un transport aérien sûr et performant.